ParisM-tro-Madeleine00365.jpgA Paris, station de métro Madeleine, sur la ligne 14, un étonnant vitrail surprend le voyageur.
Une poule aux oeufs d'or ?

Dans cet univers moderne et aseptisé ?


ParisM-tro-Madeleine00394.jpg« Ryaba la poule » Une œuvre réalisée par l’artiste russe Yvan Loubennikov

Une immense fresque en l’hommage à la culture russe, composée de vingt panneaux incrustés d’éléments verriers fondus dans les verreries de Gousse-Khroustalnij  (c'est en Russie)


Cette œuvre a été offerte par le métro de Moscou à la station Madeleine.
A titre d’échange culturel, un entourage Guimard de style Art Nouveau a été implanté à la station Kievskaïa à Moscou.

 

ParisM-tro-Madeleine00383.jpgUn patchwork de verre et de métal parsemé d’éléments des plus symboliques de la Russie : faucilles et marteaux, croix et étoiles, fers à cheval

ParisM-tro-Madeleine00402.jpgSur ce bel œuf doré de 80 kg, les mots de l'histoire de Ryaba la poule sont gravés en français, en prolongement du récit du conte inscrit sur le vitrail. Les vertus merveilleuses de ce dernier auraient traversé les âges et les pays :effleurer sa coquille apporterait chance et prospérité.


 

En contrebas, une comptine que les enfants russes  apprennent dès leur plus
jeune âge

Une histoire tendre et cruelle, celle de la poule aux œufs d’or

Ryaba la poule

Il était une fois un vieil homme et sa femme
Ils avaient une petite poule du nom de Ryaba
Un jour elle pondit un œuf extraordinaire : tout en or !
Le vieil homme tenta de le casser : toc toc ! : rien à faire !
Sa femme tenta de le casser : toc toc ! : rien à faire !
Une petite souris qui passait par là fit tomber l’œuf et le brisa
Le vieil homme se mit à pleurer. Sa femme aussi
Alors la  petite poule leur dit : ne pleure pas grand père
Ne pleure pas grand-mère
J’en pondrai un à nouveau, mais pas en or…


 

Retour à l'accueil